Avant je me cantonnais aux grandes nations de l’époque napo … mais ça c’était avant !

Je me suis tourné en premier vers les grandes nations impliquées dans les conflits napoléoniens. J’aligne donc dans mes vitrines des Français, des Russes, des Anglais (ces trois là en quantité), mais aussi des Portugais, des Saxons et des Bavarois. Des Polonais sont venus compléter les effectifs durant le confinement avec quelques Italiens. Des Wurtemburgeois sont dans les starting-blocks et des Espagnols pointent leur nez.

Un premier bataillon de ligne à distinctives rouges (tenue 1805) . Régiment de Guadalajara ou Cordoba. Les bataillons sont à 4 compagnies. Après 1808 les régiments n’auront plus qu’un seul bataillon. et un grand n’importe quoi en matière d’uniforme. Figurines AB de chez EUREKA UK.

Il s’agit d’un bataillon de fusiliers donc du 2eme ou 3eme bataillon du régiment. En effet les premiers bataillons dit « de grenadiers »  comportaient 2 compagnies de grenadiers sur 4.

J’ai doté mon bataillon d’un drapeau d’infanterie générique. En général les régiments ont 2 drapeaux, le second et jaune avec 2 flammes rouge croisées. J’en équiperai mon bataillon de grenadiers.

Premier bataillon du régiment de Burgos. (2 compagnies de grenadiers).

Bien que mal équipés, mal commandés et composés de « peu motivés », les régiments espagnols ont parfois fait bonne figure.

Curieusement, la majorité des officiers étaient étrangers à l’Espagne (beaucoup d’Irlandais par exemple).

À propos

Fonction publique à la retraite

Publié dans Non classé

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :