Avant je n’avais pas d’armée médiévale tardive …… mais ça c’était avant !

J’arrive enfin au bout des figurines 15 mm fournies par les boites « Jeanne d’Arc » : 238 dit mon comptable. De quoi aligner une belle armée, non ! Affaire finalement un peu pénible, je n’ai plus la vue de mes 20 ans ! il faut voir grand disait mon patron et il avait raison.

2 commandements pluridisciplinaires.

Les 6 dernières plaquettes d’archers.

Voilà l’unité entière. 14 plaquettes.

Des reliquats : 1 commandement supplémentaire, 2 plaquettes de « piquiers », 1 de paysans, 1 de chevaliers.

Le début d’une procession expiatoire comme on les aimait bien à cette époque : des pénitents, des flagellants, des …. . Un complément de moines et moinillons suivra.

Dernières personnalités : un couple noble, une paysanne , un forgeron et un apothicaire.

Et cela donne ça même si la vue est légèrement incomplète.

 

Une petite dernière pour la route !

Publicités
Publié dans Non classé

Avant les gendarmes n’avaient pas de « paniers à salade » …… mais ça c’était avant !

Comme je l’ai déjà évoqué, les gendarmes du XV ème siècle portaient leurs salades sur la tête. Voilà à quoi ça ressemblait d’après Funcken :

Ma dernière plaquette de « porteurs de salades » franchit un des ponts de bois fournis par la boite « Jeanne d’ Arc ».

Un aperçu de l’unité dans son état actuel.

Pour finir, je reviens vers les 15 mm de l’excellent A Touller. Je regrette maintenant de ne pas avoir acquis plus de ses croisés !

Une rumeur faisait dernièrement état d’une possible réédition de tout ou partie de sa gamme mais je n’ai pas de nouvelles.

 

Extrait d’un blog anglais. J’aime bien cet humour §

Publié dans Non classé

Avant Domrémy ressemblait à çà….. mais ça c’était avant !

Un moulin, des chaumières, un petit pont de pierre …………………. suite du village 15mm guerre de cent ans.

Le moulin à eau de maître Cornille qui faisait la meilleure farine de Lorraine.

Le verso.

Les chaumières. Avec les bûches pour l’hiver. Bon avec 3 bûches ils n’iront pas loin !

Le petit pont de pierres. Il est plutôt classique.

Une vue du village complet prise par un drone anglais recherchant la pucelle. 7 maisons, 1 moulin, 1 église, 1 auberge une ruine d’église. Plusieurs autres ruines sont encore dans leur boite.

Le moulin en situation sur les hexagones fournis par la boite.

 

Trouvé sur un site anglais.

Publié dans Non classé

Avant Jeanne était bergère ….. mais ça c’était avant !

Histoire de mettre un peu de vie dans  le village, voilà le groupe d’animaux domestiques fourni par la boite « village ».

Un coup de pinceau rapide pour ces bestioles qui entrent dans la catégorie décors.

4 nouvelles plaquettes d’archers, la terreur de Crécy. Les grands arcs anglais furent en grand partie responsables des 30 000 morts français (sur une armée de 50 000). L’archer anglais pouvait semble-t-il, tirer jusqu’à plus de 400 m (disent les historiens). A Crécy la portée utile était plutôt de 200 à 300 m. Voir si intéressé le site : https://combatmedieval.com/la-bataille-de-crecy-1346-et-lutilisation-des-arcs/

Des paysans poursuivent un groupe de pestiférés qui s’est trop approché du village.

 

Tiré d’un blog anglais.

Publié dans Non classé

Avant mes troupes couchaient à la belle étoile ….. mais ça c’était avant !

Jeanne m’a apporté dans ses bagages 8 tentes de type médiéval de quoi mettre les chevaliers à l’abri.

Un peu de couleur, ça vous égaye une table de la plus belle façon !

Pas avare de blasons la Jeanne !

De nouveaux « hallebardiers », ces derniers sont équipés de fauchards ou langues de bœuf (tout à droite), de corsèques (lance avec 2 ailes) et d’épieux (pique courte) pour les pavoisiers (équipés de grands boucliers).

Et 2 gendarmes de plus. On voit bien la « salade »(casque) de celui de gauche.

Publié dans Non classé

Avant mon village n’était qu’un hameau ….. mais ça c’était avant !

Avant la réception de la phase 2 des boites « Jeanne d’Arc » avec, ce coup ci, un complément village , ses villageois et animaux et un complément abbaye avec ses moines (dont un ressemble à Sean Connery dans « au nom de le rose ») mais sans cloître . je réaliserai celui ci avec mes petits doigts un peu plus tard (la boite fournit les plans au sol).

Boite de l’abbaye avec le supérieur du monastère, le vieux moine, les novices et une procession.de 12 moines

Boite village (5 bâtiments) avec quelques habitants et de multiples compléments (murets, arbres, buissons, ruines, rochers et surtout animaux de ferme)

Une vue des bâtiments. Pour le moulin, une rivière sur hexagones est fournie.

Un point sur les plaquettes de paysans actuellement colorisés.

Publié dans Non classé

Avant, la guerre de « cent ans » n’était pour moi qu’une escarmouche ……….. mais ça c’était avant !

Avant, je ne pouvais guère aligner que l’effectif d’une embuscade mais je viens de terminer ce jour  mon 238éme personnage issu de la boite Jeanne d’Arc. Sans compter « les monstres » des croyances populaires médiévales (la boite en contient un paquet, 40 je crois), il me reste plus de 60 bons chrétiens (vougiers, pavoisiers et archers principalement), 40 sarrasins et une poignée de fadas religieux tant flagellants que pénitents à mettre en couleur.

Vue de l’étagère à l’heure actuelle.

Les sorties du jour :

La fin des chevaliers à pied. J’en ai donc 13 plaquettes et trois autres de sergents d’armes.

Voilà l’ensemble des chevaliers.

6 plaquettes de vougiers équipés de vouges, une sorte de hallebarde. Il me reste un groupe de Flamands et un groupe d’Écossais à peindre.

Les premiers archers. il y en a une trentaine à venir.

Voilà à quoi servent les pieux présentés précédemment.

4 chevaliers Essex plus tardifs en métal (1450) équipés d’une armure de plates complète et d’un casque dit « salade ». Ce type d’armure pesait plus de 80 kg. Figs cadeau de Pascal, merci à lui. Ils sont à peine plus petits que les plastiques. On appelait ce genre de cavaliers des gendarmes.

Un Touller solitaire cherche sa croisade.

Publié dans Non classé