Avant les Espagnols y allaient franco ….. mais ça c’était avant !

La première colonie de Carthage, Carthagène se trouvait en Espagne. Les celtibères de l’intérieur de l’Espagne et les Ibères du sud ont fourni de gros contingents de mercenaires aux troupes carthaginoises durant toute la période « de vie » de la citée libyo-phénicienne : De l’infanterie moyenne/lourde (suivant les règles), les Scutarii (portant le scutum comme bouclier). Ils sont armés de lances de divers modèles et de d’une épée « falcata » (un genre de machette) ou ibère droite. Puis des légers, les Caetratii (également d’après le nom de leur bouclier : caetra). Ils sont armés de javelots (des as de l’embuscade dit-on) . Enfin l’Espagne a également fourni de la cavalerie moyenne/lourde (pour l’époque). Cette cavalerie est relativement performante car habituée aux terrains difficiles. Elle aura le dessus face aux cavaliers romains mais elle reste fragile face à l’infanterie lourde. Toutes ces troupes  donnent l’occasion à LBM, le fabriquant de décalcos pour boucliers, de se défoncer.

Mes anciens Scutari en 15mm.

Les premiers scutarii arrivent épaulés par leur cavalerie dite lourde mais qui serait plutôt moyenne compte tenu des faibles armures et des petits boucliers.

Beaucoup d’impétuosité tout de même.

Les fantassins sont notés « impétueux » dans presque toutes les règles. Leur armement est divers : du javelot, de la lance, des épées droites et courbes et même quelques pila …. Ils sont qualifiés de fantassins moyens/lourds en ordre lâche. De jolis boucliers LBM encore.

Publicités
Publié dans Non classé

Avant ils n’étaient qu’une douzaine …. mais ça c’était avant !

La semaine passe et voilà une deuxième douzaine de « jupettes » qui rejoint son unité mère.

Les figurines prennent beaucoup de place sur les socles compte tenu de leurs positions et se retrouvent donc très serrées.

Voilà l’unité enfin complète. Rome n’a qu’à bien se tenir : Hannibal ad portas !

Une unité plutôt sympa. Finalement la boite « Victrix » est une base toute indiquée pour celui qui souhaite réaliser une armée de Carthage en 25 plutôt 28 mm d’ailleurs.

Publié dans Non classé

Avant les vétérans étaient incomplets … mais ça c’était avant !

Un coup de vernis et voilà, les 8 derniers vétérans de Carthage rejoignent leurs camarades.

La variété et netteté des boucliers LBM est un vrai plus.

J’en profite pour passer à 12 les javeliniers libyens.

Vue d’ensemble de l’unité de 24 vétérans. Je passe maintenant aux lignards.

Mes anciens vétérans en 15 mm

Publié dans Non classé

Avant la mode était à la jupette .. mais ça c’était avant !

Première série de « lignards » carthaginois. Ces libyo-phéniciens de chez Victrix sont équipés à la grec : Cuirasse en lin durci, casque de bronze, longue lance, épée droite à gauche et hoplon. Il semble qu’existait aussi des lanciers libyens à l’aspect plus typique (plume d’autruche sur la tête, jambes nues et gros bouclier rond, d’un diamètre supérieur à celui de l’hoplon).

Toujours les supers boucliers LBM plus difficiles à poser que pour les troupes précédentes car les boucliers sont bombés et les décalcos plissent un peu à la périphérie.

Une première douzaine donc qui devrait doubler dans la semaine. La chute de la livre devrait m’inciter à compléter mes troupes plus rapidement que prévu.

Mon ancien bataillon sacré en 15mm

Publié dans Non classé

Avant les équipes de vétérans étaient performantes …. mais ça c’était avant !

Les guerriers libyo-phéniciens de Carthage portent un casque de bronze de type thrace et des jambières de bronze également. Les vétérans sont vêtus de côtes de mailles principalement récupérées sur les cadavres romains lors des batailles précédentes. C’est ce qui les distingue du reste de l’armée qui, nous le verrons, est plutôt habillé à la grecque. Outre les lances de type hoplitique, le Carthaginois porte, du côté gauche une épée droite dite « espagnole » . Les étendards se composent d’un disque de métal placé en haut d’un mat auquel sont attachés des rubans de couleur à glands d’argent. Le Carthaginois porte souvent la barbe. Les boucliers sont de type romain de l’époque mais avec des décors spécifiques.

Les vétérans, première fournée !

Les javeliniers libyens : Les membres des tribus libyennes composent une grande partie des armées de Carthage. On y trouve une majorité de javeliniers. Certaines tribus se rasent la tête en conservant soit une mèche soit un toupet retenu par une broche d’argent. Le Libyen porte une courte tunique de cuir rouge et un petit bouclier rond en cuir de bovin. Les javelots ont des longueurs variables.

Le type de cuir des tuniques, de conception nord africaine, existe encore. On l’appelle « le cuir marocain » dans le milieu de la mode.

Après les lanciers libyo-phéniciens viendront les Espagnols, les pochettes sont arrivées.!

Publié dans Non classé

Avant les « rosbeef » aimaient bien le cheval …. mais ça c’était avant !

Qui dit « guerres napoléoniennes » dit « cheval » . Les Anglais ne font pas exception même si la cavalerie n’est pas vraiment leur « cup of tea ». En 1805 ces derniers sont en capacité d’aligner, tout de même, 16 régiments de lourds ( dont 3 de household cavalerie -2 life guards rouges et 1 blue) et 19 régiments de légers (dragons légers et hussards). Les régiments sont théoriquement à 4 escadrons de 120 hommes mais, le plus souvent, seuls 2 ou 3 escadrons sont de sortie.

Une vue d’ensemble de ma cavalerie lourde. Le « 1er Life guard » devant suivi des « Blues » et de 5 rég. de dragons lourds en casques . Au fond à gauche le régiment des « scots greys ».

De la cavalerie légère et des hussards KGL.

Les » life guards » de prés.

The Royal North British Dragoons ou Scots Greys dont le principal fait d’arme est d’avoir pris l’aigle du 45eme de ligne à Waterloo avant de recevoir une déculottée monumentale par les lanciers français.

Et enfin mon petit dernier, le 12 éme Prince of Wales’s de chez CGM qui rejoint la brigade légère. La figurine version carabine existe aussi pour les « Greys » .

12 éme régiment de dragons légers à distinctive jaune et galon blanc.

Hors sujet mais sortant en même temps, j’ajoute ce régiment d’Hollando-Belges CGM vu à Waterloo. Le drapeau est celui de la maison d’Orange.

Publié dans Non classé

Avant il ne suffisait pas de savoir chasser ….. mais ça c’était avant !

Depuis quelques mois, le magazine anglais Wargames Illustrated offre une « grappe » de figurines en plastique Warlords games avec chacun de ses numéros. J’ai déjà reçu une grappe « cruel seas » avec 2 vedettes puis une grappe de torpilles puis une escouade WWII Anglais guerre du désert et avec le dernier fascicule une grappe de chasseurs à cheval empire. Certes il s’agit d’une pub visant à appâter le chaland mais cela permet aussi de se faire une idée des sorties du moment et de la qualité de fabrication.

J’ai mis en couleur les « napo » dans la foulée et voilà ce que cela donne :

Les modèles sont légèrement plus petits que les Victrix mais s’agissant de chasseurs, les montures étaient plus petites que celles de la cavalerie de ligne. Curieusement, une sabretache est jointe au  sabre ce qui fait très hussard. Il faudra que je cherche si c’est historique ? De même, il manque un bout du harnachement des chevaux avec breloque au niveau du cou mais bon !

Un bon point, une encoche permet de coller le bras armé plus facilement, c’est une bonne idée. J’ai peint ces 2 chasseurs aux couleurs du 4éme régiment. (Col jonquille à liseré vert …)

Publié dans Non classé