Avant mes conquistadors n’avaient pas de chef ….. mais ça c’était avant !

Avant que le brexit ne vienne ajouter des droits de douane à mes commandes en G Bretagne, j’ai profité d’un échange avec Jeff d’Outpost pour me procurer quelques compléments de sa gamme aztèque.

En premier voilà Cortes tel qu’en lui même. La figurine ressemble assez aux portraits que l’on a de lui.
Le voila assis aux côtés de « la malinche » et recevant des vivres.
La malinche, de l’ethnie Nahualt. D’une grande intelligence elle devint l’interprète de Cortes auprès des Aztèques et sa maitresse. Baptisée Donia Maria elle est très controversée et considérée comme une traitresse. C’est la mère du premier mexicain puisqu’elle eu un enfant de Cortes le premier sang mêlé espagnol/indien.
Pedro de Alvarado, bras droit de Cortés durant sa campagne.
De Alvarado, surnommé « le soleil » par les Aztèques jouit d’une très mauvaise réputation due à sa violence envers les indiens.
Publié dans Non classé

Avant on surveillait les vaches à dos de dada ….. mais ça c’était avant !

En tout cas je n’ai jamais vu ça dans mon Périgord natal.

Je poursuis ma visite chez « Atlantics ». Tout un troupeau de vaches et ses gardiens. Ici un aperçu, il y a 40 vaches en fait. Une partie d’entre elles sont des « Minifigs » métal 15mm.

Les « Atlantics » lèvent la tête, les » Minifigs Texas longhorn » la baisse. Il existe un autre modèle chez Atlantic avec une vache qui « se cabre ». Elles sont un peu trop grosses, je ne les ai pas peintes.

Un peu gros pour du 15 !!

Transhumance des Sioux suggérée probablement par les Blancs !

Il s’agit de figurines métal de chez Minifigs (village indiens). Les enfants sont minuscules, heureusement que je les ai colorisés il y a 20 ans au moins.

Publié dans Non classé

Avant l’Espagne produisait du « conquistador » …. mais ça c’était avant !

L’Espagne et moi aussi, pour le moment avec ces jolies figurines Outpost.

8 nouveaux hallebardiers viennent étoffer mon expédition. Faciles à peindre comme toujours chez outpost.A noter qu’il est possible d’en faire des piquiers.
Des rumeurs faisant état de cités d’or circulèrent rapidement au retour des conquistadors en Europe. On racontait qu’une ville merveilleuse portant le nom de Cibola avait été découverte en Amérique du Nord, et l’Eldorado en Amérique du Sud. Ces histoires furent à l’origine de nombreuses expéditions qui partirent à la recherche de ces cités, mais de nombreuses revinrent bredouilles ou en ramenant moins d’or qu’elles n’espéraient. Ils trouvèrent par contre, d’autres métaux précieux comme l’argent qui, lui, était particulièrement abondant. (dixit Wikipedia)
Voilà mon unité au complet. Le corps des conquistadors peut s’intégrer dans une armée Aztèque type pour la règle AdG ou servir lors d’une escarmouche Saga.

En face, on se la coulait douce, partie de balle et balade en palanquin.

L’Empereur en balade. Pas d’embouteillages à l’époque, il est à peu prés le seul à avoir un véhicule.
Véhicule des plus modernes puisque nous avons là une traction avant avec propulsion arrière. 8 chevaux dirait le fisc !
Un véhicule tous terrains et écologique !
Publié dans Non classé

Avant je me cantonnais aux grandes nations de l’époque napo … mais ça c’était avant !

Je me suis tourné en premier vers les grandes nations impliquées dans les conflits napoléoniens. J’aligne donc dans mes vitrines des Français, des Russes, des Anglais (ces trois là en quantité), mais aussi des Portugais, des Saxons et des Bavarois. Des Polonais sont venus compléter les effectifs durant le confinement avec quelques Italiens. Des Wurtemburgeois sont dans les starting-blocks et des Espagnols pointent leur nez.

Un premier bataillon de ligne à distinctives rouges (tenue 1805) . Régiment de Guadalajara ou Cordoba. Les bataillons sont à 4 compagnies. Après 1808 les régiments n’auront plus qu’un seul bataillon. et un grand n’importe quoi en matière d’uniforme. Figurines AB de chez EUREKA UK.

Il s’agit d’un bataillon de fusiliers donc du 2eme ou 3eme bataillon du régiment. En effet les premiers bataillons dit « de grenadiers »  comportaient 2 compagnies de grenadiers sur 4.

J’ai doté mon bataillon d’un drapeau d’infanterie générique. En général les régiments ont 2 drapeaux, le second et jaune avec 2 flammes rouge croisées. J’en équiperai mon bataillon de grenadiers.

Premier bataillon du régiment de Burgos. (2 compagnies de grenadiers).

Bien que mal équipés, mal commandés et composés de « peu motivés », les régiments espagnols ont parfois fait bonne figure.

Curieusement, la majorité des officiers étaient étrangers à l’Espagne (beaucoup d’Irlandais par exemple).

Publié dans Non classé

Avant les religieux suivaient , dans leur cursus, un cycle boucherie …… mais ça c’était avant !

Chez les Aztèques, la religion n’était pas de tout repos. Outre les sacrifices qui demandaient des connaissances anatomiques minimales, les prêtres, déjà grands cardiologues, devaient aimer la baston.

Toujours chez Outpost, voila une unité de prêtres guerriers. Des tatoués ayant à cœur leur métier il faut en convenir. Des  milliers de sacrifices ( de quoi écœurer pourrait on dire !) furent faits lors de l’inauguration de la grande pyramide de Tenochtitlan (entre 3 et 84 000 belle fourchette ! disent les chroniqueurs)

Les prêtres ne faisaient pas que des sacrifices, ils allaient eux même chercher de futures victimes sur le champ de bataille. Et ils étaient féroces.

Là, leur « chef » porte une barrière dorsale indiquant qu’il a déjà fait 2 prisonniers.

Toujours en attente de porteurs supplémentaires, le général encourage ses troupes à faire quartier. L’Aztèque doit ramener des prisonniers plutôt que faire des morts durant la bataille.

Publié dans Non classé

Avant je les trouvais un peu grands …. mais ça c’était avant !

La majorité de ma collection « pony wars » est en 15 ou 18mm aussi j’avais mis de côté certains « Atlantic » qui cotent un bon 20mm. L’occasion aidant, j’ai mis en couleur quelques uns d’entre eux, Xav verra ainsi que son cadeau a visé juste.

Retour de patrouille du 7eme de cavalerie. Fondé en 1866 à fort Ridley, le 7eme de cavalerie participera aux guerres indiennes;

5 de ses compagnies furent anéanties à little big horn et on lui doit aussi le massacre de wounded knee, Ce n’est pas joli, joli !

Un bout de camp du 7eme avec sa boulangerie de campagne.. Calamity Jane, à gauche,  est en visite.

La suite au prochain numéro, je viens , en effet, de recevoir un lot de figurines Atlantic que j’ai acheté sur Ebay.

Publié dans Non classé

Avant les cambriolages n’étaient pas discrets …. mais ça c’était avant !

Période « Atlantics » oblige, je mets en peinture les 3 derniers cavaliers indiens qui me restent d’un lot cadeau de l’ami Roxgentil. Quelques piétons et du « mobilier » de piquenique complètent la scène du cambriolage.

Il m’a fallu plusieurs années pour en venir à bout mais c’est fait, je n’ai plus, pour l’instant, de cavaliers indiens. Reste des piétons ..

Le « piquenique » de l’US army tiré de la boite « camp US ». Je crois qu’il reste un boulanger, quelques gus de service et des bricoles.

Le chef indien vient d’une boite US « IMEX ». Elle est un peu plus grande que les figs Atlantic.

Ebay étant passé par là, je viens de refaire le plein, voilà donc encore un complément :

Une poignée de nouveaux toujours pour la règle « pony war ». Il faut dire que devant les besoins en figurines ( dans les 600 indiens) j’avais tout divisé par 5 lors de ma traduction. Ces 5 nouveaux « peaux rouges » sont donc les bien venus.

Publié dans Non classé

Avant le vol était excusé …… mais ça c’était avant !

Qu’est ce que la conquête du Mexique par Cortès était sinon un holdup à grande échelle avec circonstances aggravantes que l’on qualifieraient de nos jours de génocide. Il faut dire que « les conquistadors » (c’est leur faire un honneur immérité !) étaient pour la plupart soit des nobliaux sans fortune ni morale soit des aventuriers sans scrupules voire des bandits de grands chemins. Je reprends avec cette série la gamme Aztèques/conquistadors d’Outpost miniatures une firme écossaise que j’aime bien. D’une part les gérants sont sympas, à l’écoute et rapides, d’autre part les figurines sont plaisantes à peindre avec un petit embonpoint de bon aloi. Elles me rappellent les premiers Dixon.

Voilà des arbalétriers avec 8 figurines différentes par pack.

Habits disparates et déchirés, chaussures hors d’usage ou locales.

En face aujourd’hui le peuple des Tlaxcallans. Cette ethnie ennemie des Aztèques s’est finalement alliée à Cortés qui sans leur aide aurait été rejeté à la mer. Comme quoi la discorde avait les même résultats qu’aujourd’hui. Ici leur officier est un pur aztèque à masque de cochon.

Les tlaxcaltecs peuvent aussi être des alliés des aztèques ou des partenaires de guerre fleurie. Finalement on les distingue surtout par leurs coiffes, un cordon serre tête blanc et rouge.

Publié dans Non classé

Avant on avait des mules sur 2 pieds ….. mais ça c’était avant !

Le consul Caius Marius, pour réduire autant que possible les bagages qui embarrassent toujours une armée, fit faire à chaque soldat un ballot, tant de son petit équipage que de ses provisions. On le portait sur l’épaule avec une fourche, ce qui en rendait la charge plus facile. C’est de là qu’est né le surnom : les mulets de Marius.
Frontin, Stratagèmes, IV, 1, 7

La charge allait de 30 à 40 kg. Vous pouvez consulter ce site pour plus d’infos : https://leg8.fr/armee-romaine/bagages-legionnaire/

Figs 15 mm métal de chez Warmodelling (je crois). On peut voir un « impedimenta » au complet. Belle gravure pour des 15.

Les mulets de Marius ne rigolaient pas tous les jours mais leur célérité en a surpris plus d’un ! 25 km par jour parfois jusqu’à 45 sous César.

Les mules transportent des compléments pour construire le camp (Piquets de 1 m 70 et outils divers) sachant que le légionnaire transporte, entre autres, 3 jours de vivres et 2 piquets pour le camp.

Le camp est construit chaque soir afin d’éviter les mauvaises surprises. Des spécialistes du génie prennent les mesures, les légionnaires piochent ….

Publié dans Non classé

Avant la période western m’intéressait ….. mais ça c’était avant !

Je me suis notamment intéressé, il y a trente ans, à la règle « pony war » que j’ai d’ailleurs traduite.Toujours dans le cadre de fouilles archéologiques, je viens de retrouver des Texas rangers ou des éclaireurs de l’US cavalerie en veste à franges.

Figs Minifigs en métal. Je ne sais pas si elles sont toujours en production.

On note la gravure, remarquable à cette échelle. On ne le voit pas à l’image mais les visages sont bien gravés avec yeux et moustaches.

Pour le fun une partie du village indien. Figs Atlantic. en plastique. Je m’amusais bien il y a 30 ans !

Publié dans Non classé