Avant la Pologne était toujours envahie ….. mais ça c’était avant !

En 1812, la Pologne envahit la Russie au côté de Napoléon. Bon, le résultat ne fut pas terrible ! mais c’est l’opportunité d’aligner sur la table une division entièrement polonaise pour le plaisir des wargamers de tous poils.

Voilà le 10eme hussards. Shako bleu ciel, galons or et fourrures d’astrakan noire.

Magnifique trompette avec des bottes jaune et de la fourrure de renard jaune pour le colpack et la pelisse.

Le 10eme est rattaché à la division de cavalerie légère de Pajol en 1812. (brigade Subervie)

A noter que dans l’armée polonaise les numéros des régiments ne sont pas donnés par catégorie mais par rang de constitution. Ainsi le 10eme hussards n’est pas le 10eme régiment de hussards mais le 10eme régiment de cavalerie constitué par la Pologne. En fait il n’y aura que 2 régiments de hussards dans l’armée polonaise et 10eme et le 13eme régiments.

Par contre il y avait beaucoup de régiments de lanciers (quinze au final, même si le dernier porte le numéro 21, voir ci dessus).

Un commandement de lanciers de marque Essex. Les chevaux sont moins « élégants » que ceux de CGM mais plus « dynamiques » et les cavaliers ont de petites jambes. Le drapeau n’est pas aux bonnes dimensions. Les drapeaux mesuraient 94 cm X 80 cm.

Ce cdt à col cramoisi pourra servir pour une dizaine de régiments, le reste des distinctives étant peu visible à cette échelle. Tout à droite, un aide de camp de général.

Publié dans Non classé

Avant j’avais des poses ….. mais ça c’était avant !

Avec le confinement je passe trois fois plus de temps devant ma table de peinture, ça se sent grave comme disent nos jeunes. La recherche de modèles à peindre s’intensifie, de là à peindre n’importe quoi il n’y a qu’un pas !

3 anglais guerre d’Espagne……

suivis de trois français même époque.

Et voila les derniers nains de la boite Oathmark .

Dur dur …

Publié dans Non classé

Avant ils étaient des milliers à la guerre de « Trois » ….. mais ça c’était avant !

Petit retour en arrière avec des éléments supplémentaires pour mon armée « guerre de Troie »  25 mm. Dans la cadre de mes recherches archéologiques  j’ai , en effet, dégoté de nouvelles figurines de cette époque . Ce sont vraisemblablement des Foundry égarées depuis quelques dizaines d’années. Ces figurines conviennent pour les deux camps.

Voilà une unité de guerriers achéens (les grecs) ou Phrygiens (les Troyens) tels que les décrit Homère (ou à peu prés).

Énormes boucliers en peaux de vaches ou carrément des « portes de placards », armures et armes de bronze.

Un nouveau char les accompagne.

Le char transporte un guerrier en armure dendritique armé d’une longue lance.

Autre face. Voilà le conducteur.

 

Publié dans Non classé

Avant mes Polonais étaient tous piétons …. mais ça c’était avant !

La période aidant je passe plus de temps dans mon atelier de peinture. Les sorties s’en ressentent donc.

Voila 2 Batteries à cheval qui étofferont mes divisions polonaises. A gauche un général en tenue de lancier et son aide de camp en tenue de hussard.

Uniforme vert et colback de fourrure façon artillerie de la garde à cheval française. 2 batteries soit l’intégralité des équipements de la Pologne en 1809.

Le général à chef : le maréchal Poniatowski Joseph Antoine qui ne savait pas nager (maintenant on peut le dire comme dirait D  Boon) et 2 aides de camp.

Le prince Poniatowski chevauche un élégant coursier richement harnaché. Fig AB.

Arrivent maintenant les premiers lanciers. La lance était l’arme de prédilection des cavaliers polonais. Devant son efficacité, Napoléon créera 6 régiments de lanciers ( à partir de régiments de dragons) outre ceux de la garde et des éclaireurs. IL y aura même un régiment de lanciers gendarmes en Espagne.

Nous avons là des éléments du 7eme et 11éme lanciers. La Pologne alignera au final une quinzaine de régiments de lanciers. Régiments à 4 escadrons d’environ 180 hommes en théorie. En Russie, les divisions polonaises du corps de Poniatowski comporteront de 3 à 4 reg d’infanterie et de 1 à reg de cavalerie. 12 autres reg de lanciers seront répartis dans les autres corps de la grande armée.

 

La compagnie d’élite a des épaulettes, un plumet et des distinctives écarlates. Bonnets ou Chapskas possibles. Ici,vu l’échelle, nous avons un escadron d’élite, une des compagnies rejoindra son régiment ultérieurement.

Publié dans Non classé

Avant les hommes étaient plus petits …….. mais ça c’était avant !

La taille moyenne de l’homme était inférieure à celle d’aujourd’hui, à croire que les figurines aussi. Confinement oblige je suis contraint d’explorer mes tiroirs et je viens de découvrir une pochette de ces bons vieux Minifigs qui ont fait les beaux jours de beaucoup dans les années 70/80. La marque existe encore sous cette même appellation :  miniaturefigurines  . Les figurines sont de « vrais 15mm » alors que la tendance serait aujourd’hui au 18. A cette échelle 3 mm c’est important d’où l’idée d’éloigner les bataillons les uns des autres si une telle promiscuité s’avère nécessaire. ceci dit, dans le feu de l’action on ne voit plus rien ! Revenons à nos mouton comme disait ma grand mère qui était bergère dans les années 1890/1900.

Armée russe 1812 : Voilà le régiment des mousquetaires de Navajinsk que l’on reconnait à son drapeau. Les distinctives sont oranges.

Le régiment s’est notamment signalé lors de la bataille de Borodino.

Le vaillant Navajinsk rejoint donc ses camarades ruskofs sur cette étagère. Je compte 25 bataillons sans les unités d’opolchenies 4 ou 5 grâce à l’ami Pascal.

 

Publié dans Non classé

Avant le fond était une fin en soi ….. mais ça c’était avant !

A cette heure, même après avoir touché le fond on peut encore gratter. la preuve !

9 archers Essex que Pascal P. m’avait donné il y a plus de 15 ans. Du coup ils vont rejoindre l’armée Jeanne d’Arc 15 mm que j’ai terminée l’an passé.

Encore plus fort. Voilà des partisans Andreas Hofer 15 mm produits par A Touller. Je pense que je suis à peu prés le seul à en posséder. Ils sont très petits et certains ont des attitudes vraiment improbables avec des pattes courtes. Je les colorise quand même ! Même si je n’ai pas de quoi monter une équipe insurrectionnelle avec ces 6 gus, ils pourront toujours renforcer mes guérilleros espagnols qui sont à la même échelle.

Publié dans Non classé

Avant les nains étaient petits ….. mais ça c’était avant !

Je poursuis donc la mise en couleur de ma boite cadeau d’anniv. « oathmarck » avec 5 nouveaux nains.

Voilà Gaston « côtes en long » et son équipe de gardes de la forteresse. Ma foi, pour des nains ils sont aussi grands que certaines figurines en 25 mm comme les Foundry. Trapus, ils donnent cependant une bonne image de nains tolkieniques. Je suppose que leur taille est en rapport avec celle des autres ethnies de la série (gnomes, gobelins, elfes etc .)

Aller, c’est parti rejoignons les copains dans leur tiroir du fond.

Publié dans Non classé

Avant les « Bituriges Vivisques » habitaient Bordeaux …… mais ça c’était avant !

Venus de la région de Bourges, les Bituriges « déplacés » ou « vivisques » s’installèrent vers l’embouchure de la Garonne entre la fin de la guerre des Gaules et le règne d’Auguste. Ce sont nos médocains quoi ! Pour info, Bituriges n’a rien à voir avec biture (quoique !) mais veut dire « roi du Monde », on ne se mouche pas avec les manches dans le médoc.

La dernière plaquette;

Et voilà l’unité complète. Bituriges ou pas, César lui même reconnut le grand courage de nos ancêtres qui envoyèrent, avec les Pétrocors,  une grosse cavalerie renforcer Vercingétorix. Sans résultat, mais comme le disait Decoubertix : l’essentiel c’est de participer.

J’ai réalisé 2 commandements pour coller, le cas échéant, à la règle de M. Caille.

 

Publié dans Non classé

Avant la vodka traitait tout ….. mais ça c’était avant !

Finalement je m’entête à peindre des 15 alors que l’appareil photo pointe sans complaisance mon défaut de vue. Bon il va falloir faire avec.

Le 1er chasseur polonais avec son superbe trompette. rattaché au corps de Poniatowski en 1812

Voilà 3 escadrons au 1/60eme. Ou 3 régiments selon la règle « bataille d’empire ». la compagnie d’élite est à droite. Le drapeau porte inscription : en haut « Legia I », en bas « Pulk Lekki Jadzy » ce qui veut à peut prés dire « unité de cavalerie légère » .

1er régiment d’infanterie. Parements bleu ciel et drapeau blanc avec aigle central d’après un article paru dans « Vae Vicrtix » il y a plusieurs années. Curieusement en dessous de l’aigle on trouve l’inscription  » République Française » et de l’autre côté : « polski legion ». Le 14eme chasseur russe pris ce drapeau à la bataille de Borissow. il est actuellement exposé dans la cathédrale de Kazan.

On peut penser que la 6eme compagnie, celle des voltigeurs, vient d’être détachée. Elle reviendra après le confinement.

Publié dans Non classé

Avant, pas besoin d’être bourré pour copiner avec les Polonais ….. mais ça c’était avant !

Le 6 eme régiment d’infanterie reconnaissable à son drapeau qui avait une face bleue.

le 12 éme reconnaissable aux chiffres qui ornent les gibernes !!!!

Le 12éme avec son plastron blanc valable pour les régiments de 9 à 12 voire au delà.

le 6eme, plastrons et distinctives écarlates. Ce régiment fit notamment, la campagne de Russie, le 12eme aussi d’ailleurs.

Nouvelle brigade avec ses colonels.

La brigade éclairée par des voltigeurs extraits des régiments.

Pour la petite histoire un de mes ancêtres faisait peut être partie d’un de ces bataillons puisqu’il est noté aux archives comme Polonais de retour de campagne en 1812. Un survivant de la campagne de Russie peut être !

Publié dans Non classé