Avant les citoyens n’hésitaient pas à mouiller la chemise ……. mais ça c’était avant !

Dernière minute, voilà mon unité de citoyens de Carthage fin prête. Vêtus d’une simple tunique disons écrue, ce sont donc 24 lybo-phéniciens qui vont mouiller la chemise pour leur cité. ils ont vraisemblablement été recrutés dans Carthage ou à Carthagène sa ville sœur.

Les huit derniers. L’utilisation de décalcos pour les boucliers donne un look sympa à l’ensemble (en fait on ne voit plus que ça !). Ces décors sont assez faciles à poser pour peu qu’ils aient été bien découpés.

Ils sont flanqués de mes 2 premiers javeliniers libyens. (et pas numides) réalisés à partir de corps de peltastes grecs. La boite de base en propose 14 autres qui auront eux des tuniques rouges.

Une vue d’ensemble ne fait pas de mal. A noter la manœuvrabilité historique de cette troupe. A Cannes, la phalange carthaginoise fut capable de pivoter et entra dans le flanc romain causant ainsi sa perte.

Carthage vu par Alain Touller. Je ne crois pas que les figurines ont été produites. Sanguine originale.

Publicités
Publié dans Non classé

Avant le citoyen s’impliquait …. mais ça c’était avant !

Les armées de Carthage étaient principalement composées de mercenaires, le Carthaginois étant plutôt féru de commerce. On y trouvait de tout, du Gaulois, de l’Ibére, du Numide, du Lybien, des grecs et …. quelques Carthaginois. En premier le bataillon sacré que je traiterai plus tard (tenue d’hoplite et bouclier rond) et quelques unités composées de citoyens, ceux qui souhaitaient voyager sans doute.

Et de 8. Mon embryon d’unité citoyenne s’étoffe. Cette troupe n’a pas d’armure (elle porte une simple tunique écrue)  mais des boucliers caractéristiques. Aller au casse pipe en chemise de nuit et une preuve de motivation c’est sur. Par contre, face à du lourd ça devait être duraille. On sait que l’unité intervint à Zama pour sauver les meubles ….

Voilà où j’en suis ! C’est déjà suffisant pour une unité de type « art de la guerre »!

 

Publié dans Non classé

Avant ils ne balançaient pas que des frites …. mais ça c’était avant !

Je reviens avec ce post sur les Hollando-Belges à Waterloo avec un bataillon en manteaux.

Bataillon mené par son colonel. Une compagnie est en tenue de campagne avec un uniforme à l’anglaise mais en bleu, les autres sont en manteaux non moins typiquement anglais. Facile à peindre !

Le même bataillon en colonne de 2 compagnies de front (encore à l’anglaise). Sur sa droite on a retrouvé la 5éme compagnie du bataillon de tirailleurs de la garde italienne évoqué il y a peu. A sa gauche, un escadron de cavalerie ottomane suvarileris charge. Les hollando-belges doivent être surpris de se retrouver à la bataille des pyramides.

Les Ottomans suvarileris de l’excellent A Touller. Je viens de retrouver cet escadron dans mes stocks. A Touller les proposaient également avec des chevaux caparaçonnés. Ai-je déjà dit que sa gamme ottomane 15 était exceptionnelle ?

Publié dans Non classé

Avant on aurait appelé ça une « Orc.hite »…… mais ça c’était avant !

On ne peut guère tomber plus bas en matière de titre ! Toujours est-il que 5 nouveaux orcs sortent de la table de peinture ce jour. Et de 20, il en reste encore 10 dans la boite North stars.

Les figurines étant en pièces détachées, on peut retenir de multiples combinaisons.

Encore 2 séries et je suis vacciné. En attendant je  me retourne vers l’historique !

Publié dans Non classé

Avant « dragons » n’était pas une déclinaison de « draguer » ….. mais ça c’était avant !

Poursuivant le tour de mes vieilles boites Perry, j’ajoute ce jour à ma petite escouade de dragons empire 28mm  2 figurines qui la propulse pratiquement à 3 escadrons au 40éme.

Un dragons de ligne et son camarade de la compagnie d’élite.

Uniforme de type 6éme régiment.

Voilà une partie de l’escouade Ces figurines sont faciles à peindre mais difficile à monter pour peu que la colle s’en mêle.

Publié dans Non classé

Avant j’en avais peinte une en 15 ……. mais ça c’était avant !

Retour à mes premiers amours, les armées de l’antiquité. Je possède déjà une grosse armée carthaginoise en 15mm. Je l’ai d’ailleurs présentée dans un post il y a 2 ans. Seulement voilà, les nouvelles gammes proposées par les Anglais sont des plus attirantes aussi, pour noël je me suis laissé tenter par Victrix et sa gamme carthaginoise. J’ai donc devant moi quelques mois de peinture avec déjà une centaine de piétons 28mm.

Une première boite comprenant plus de 60 figurines soit de quoi faire une unité de Libyens, une unité d’élite africaine et une unité légère libyenne.

Je commence ma peinture par les citoyens de Carthage avec une deuxième boite qui permet d’en aligner 24. Voilà les 2 premiers commandements.

Rome n’a qu’à bien se tenir.

Il faudra encore que je me procure des Espagnols et de la cavalerie. Pas de Gaulois j’en possède plusieurs centaines. Pas besoin d’alliés grecs non plus.

Voilà des Grecs de marque « immortels miniatures ». Je n’aime pas trop leurs petites têtes et les transferts pour leurs boucliers sont impossibles à réussir correctement.

 

Un javelinier grecs se trouvant sous le pinceau, il rejoint vite son unité dans la vitrine.

Publié dans Non classé

Avant l’Italie copiait l’Empire Français …. mais ça c’était avant !

A l’image de l’armée napoléonienne, l’armée italienne des années 1800 alignait le même type de troupes, et pour cause, n’oublions pas que Napoléon était roi d’Italie et son beau fils Eugène Vice-roi. Outre la fourniture de conscrits à certains régiments français, en 1806 l’armée Italienne à pied comprend une garde à 7 bataillons y compris marins et vélites et 10 régiments de « ligne » à 2 bataillons.

Voilà le bataillon des vélites de la garde. Uniforme à dominante verte comme pour la majorité des troupes italiennes. Ce bataillon peut être considéré comme de moyenne garde.

L’uniforme est de type français de l’époque au même titre que celui des grenadiers et chasseurs de la garde qui est une version verte de la garde française. Figs CGM

 

Publié dans Non classé