Avant la cavalerie avait « de la gueule » …. mais ça c’était avant !

Y a pas à dire, Napo avait du goût et de l’idée en matière d’uniformes. L’attrait de l’uniforme ne se cantonnait surement pas à la seule gloire militaire possible. Une ballade dans le jardin des tuileries fringué en lancier ou dragon devait attirer bien des regards !

D’abord les lanciers. Ceux ci sont « de la ligne », du 1 er ou 6 éme lanciers si l’on en croit les couleurs, rouge écarlate pour le 1 er et garance pour le 6 eme, des rouges quoi ! Le numéro du régiment était porté sur les médaillons de front et de poitrail du cheval. Sur ces modèles le harnachement n’est pas totalement réglementaire, semble-t-il, on n’a pas de brides croisées sur le front des chevaux un oubli ou une erreur du graveur de Warlords games !

Créés par Napoléon après Wagram les lanciers de la ligne compteront 6 régiments venus des dragons. Après 1813, seuls les premiers rangs des escadrons seront dotés de lances , « pour le premier choc ».

Dragon d’élite du 6 éme. Un numéro qui me plait.

Le dragon transporte lui aussi un arsenal : le sabre droit et un fusil notamment. L’Empire alignera 31 régiments de dragons qui servirent surtout en Espagne.

Le dragon est polyvalent, il peut combattre à pied. Ici nous avons un officier, un lignard, 2 dragons d’élite l’un en bonnet d’ourson l’autre en casque et un trompette.

L’escadron charge !

 

À propos

Fonction publique en retraite

Publié dans Non classé

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :