Avant c’était des guerriers peu fréquentables …. mais ça c’était avant !

Je reviens sur les cosaques à l’occasion de la mise en peinture d’une sotnia (escadron d’une centaine d’hommes) rescapée de mes placards. Les plus vieilles peuplades cosaques connues remontent au XIV éme siècle. Leur histoire est riche en soubresauts, révoltes et quasi génocides. La période qui m’intéresse est l’ère napoléonienne. Voyons les infos disponibles dans le manuscrit d’ Elberfeld que j’ai déjà évoqué dans un de mes posts précédents. Il y avait bien chez les cosaques des prescriptions particulières concernant la tenue vestimentaire. Cependant elles ne pouvaient pas être respectées compte tenu de l’organisation particulière de ces troupes. Seuls les cosaques de la garde et quelques officiers étaient habillés selon le règlement. C’est pourquoi les dessins de cette époque offrent un intérêt certain. Kalmouks et Bakchirs sont également présentés dans ce post.

Le manuscrit d’Elberfeld date de 1813 l’exemplaire dont je dispose se réfère à une édition de 1900.  Les gravures en ma possession ont été colorisées, à la main, d’après les descriptifs inclus dans le livre.  Le manuscrit, comme son nom l’indique, n’avait jamais été imprimé, mais en 2004 une version en semi couleur est sortie des presses d’un imprimeur français » Schulze et Torsten », (les textes sont en allemand). On trouve quelques occasions sur la toile.

Attention, le cadrage approximatif de mes photos donne l’impression que ces dernières entament une danse cosaque, ce n’est qu’une impression !

Grand classique de nos tables de jeu avec sa casquette plate qui n’est d’ailleurs pas la coiffe « officielle » laquelle était constituée d’un haut bonnet (voir ci dessous)

Voila la version plus « officielle ». Type garde.

Cosaque du Don

Cosaque de l’Oural

Cosaque de la Tartarie

 

Cosaque paysan. Sa carabine est suspendue par une ficelle et il tient un Knout dans sa main gauche.

Kalmouks et Bakchirs : Présence d’arcs

A noter la coiffe originale de ce Kalmuck. J’ai des figurines de Tatars turcs assez similaires.

Est-on sur que Robin des bois était anglais ?

D’autres belligérants du coin alignaient également de cosaques.

Il s’agit sûrement d’un cosaque germanophone sachant qu’en Allemagne seule la Prusse et la ligue hanséatique avaient des cosaques.

Cosaque prussien

A mes pinceaux maintenant. Les cosaques tartares me plaisent bien.

Publicités
À propos

Fonction publique en retraite

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :