Avant, il fallait nager …. mais ça c’était avant !

La construction de « l’African Queen » :

Toujours dans l’idée de présenter de beaux décors, je me suis inspiré de certains blogs pour produire ma propre version de ce superbe bateau qui va sans plus tarder remonter le Congo avec un groupe d’intrépides aventuriers à bord.

La coque : du carton plume de 5 mm et du carton de calendrier (année 97 donc bien sec !). Colle à bois de rigueur.

La coque : du carton plume de 5 mm et du carton de calendrier (année 97 donc bien sec !). Colle à bois de rigueur.

Le bloc moteur : une machine à vapeur à base de bouchons de colle, de petits boucliers et d'éléments Hirst art.

Le bloc moteur : une machine à vapeur à base de bouchons de colle, de petits boucliers et d’éléments Hirst art le tout collé sur un bloc de polystyrène.

Comment refermer la proue : 2 punaises à tête et 2 serre joints. Plancher à base de couvercle de boite de chocolats.

Comment refermer la proue ?: 2 punaises à tête et 2 serre-joints. Plancher à base de couvercle de boite de chocolats.

la bâche : du papier journal trempé dans de la colle à bois largement diluée

la bâche : du papier journal trempé dans de la colle à bois largement diluée

Pose des bastingages.

Peinture bâche, pose des bastingages et du gouvernail.

C’est parti pour l’aventure !

Publicités
À propos

Fonction publique en retraite

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :