Avant elle s’appelait Palmyre ….. mais ça c’était avant !

Palmyre est une oasis du désert de Syrie appelé aussi Tedmor ou Tadmor. Placée à un carrefour de routes commerciales et caravanières, Palmyre  est connue depuis le 1er siécle. Les Romains essayèrent de la piller sans succés sous Marc Antoine en 41 av JC . Elle devint province romaine sous Tibére en l’an 19.

J’ai eu la chance de visiter Palmyre en 2010.

Palmyre dans la plaine droit devant.

Palmyre dans la plaine droit devant.

Le temple de Baal détruit par daesh dernièrement.

Le temple de Baal détruit par daesh dernièrement.

« Pour protéger les caravanes, les Palmyréniens se faisaient aussi soldats. Le territoire de Palmyre, au nord de la ville, possédait au IIéme siécle de véritables haras dans la steppe où l’on élevait des chevaux, à des fins qui ne pouvaient être que militaires. La ville elle-même avait une garnison de l’armée régulière romaine, mais les bédouins ou les paysans du territoire de la cité formaient des guerriers montés sur des chevaux ou des dromadaires et combattant à la lance ou à l’arc.

Ces guerriers arabes furent enrôlés dans l’armée romaine, certains furent incorporés à l’armée régulière, comme la XXe cohorte  Palmyrénienne, unité de cavalerie.  D’autres, servant comme numeri, troupes informelles commandées par des officiers romains mais gardant leur équipement traditionnel, furent basés sur les bords du Danube ou encore, pour des méharistes, dans la province de Numidie (en Algérie actuelle). Il n’est pas douteux que cette cavalerie palmyrénienne ait constitué une grande partie des forces militaires d’Odénat puis de Zénobie.

Cavalerie légére

Cavalerie légére

Zénobie devant une unité mixte dromadaires/chevaux.

Zénobie devant une unité mixte dromadaires/chevaux. Les méharistes sont plus des gardes de caravanes que des soldats réguliers. Cavaliers et méharistes sont armées d’arcs et de javelines.

Zénobie épouse d’Odénat (lequel revendiquait le titre de roi des rois ) régna de 267 à 273 à la suite de l’assassinat de ce dernier. Elle nomma son fils « empereur de Rome » et elle même « Augusta » ce qui ne fut pas du goût d’Aurélien alors « empereur de Rome en titre ». Une expédition en Asie mineure et une série de victoires  lui ouvrirent les portes de Palmyre qui d’ailleurs n’avait pas de remparts. Zénobie prisonnière fut ramenée en Italie. » Dixit Vikipédia

Zénobie favorisa les arts et la culture . Voici le théâtre qui a vu et voit des horreurs aujourd’hui.

Zénobie favorisa les arts et la culture . Voici le théâtre qui voit des horreurs aujourd’hui.

Le cœur de la force de frappe palmyrienne : les cataphractes

Le cœur de la force de frappe palmyrienne : les cataphractes. Ils sont armées d’un kontos de 4 m et d’une masse d’arme. De plus, l’armée de Palmyre a la particularité de pouvoir aligner des unités romaines dans ses rangs (reliquats des anciennes garnisons en place).

Un trésor à protéger !

Un trésor à protéger !

Publicités
À propos

Fonction publique en retraite

Publié dans Non classé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :